Découvrez les informations relatives à la carte interactive et à son utilisation.

Comment utiliser la carte?

La carte permet de zoomer à l’intérieur d’un pays sur les zones de production liées aux importations d’un produit en France. La première carte est celle du soja en provenance du Brésil ; cliquez en haut à gauche pour changer de pays ou de produit. Pour choisir d’autres indicateurs sur la carte, cliquez sur l’icône en bas à gauche de la carte et utilisez la flèche centrale pour agrandir la carte.

La visualisation en forme de flux à côté de la carte représente les volumes du produit importés en France, via les compagnies importatrices et exportatrices, jusqu’aux municipalités ou départements de production. La taille des flux est proportionnelle aux volumes et vous pouvez analyser une portion de la chaine en cliquant dessus. En cliquant sur le menu en haut vous pouvez aussi visualiser ces flux en termes d’utilisation des terres (en hectares) ou de risque de déforestation et de perte d’écosystèmes naturels dues à cette production agricole, compte tenu des zones particulières d’approvisionnement à l’intérieur du pays.

L’utilisation conjointe de la carte et de l’analyse des flux permet d’identifier les territoires et les acteurs clés dans une optique de gestion du risque forêt des importations en France. Dans la plupart des cas, il ne s’agit pas d’informations certaines mais d’estimations sur la base des meilleures données disponibles. Ces informations peuvent servir de point d’entrée dans une optique de gestion du risque pour un approvisionnement, une filière spécifique, permettant ensuite de cibler les efforts plus poussés de suivi et de vérification. 
  

A propos des données utilisées

Les données sont mises à jour annuellement et incluent de nouveaux pays et produits chaque fois qu’une cartographie complète d’une filière-pays devient disponible. Les données déjà publiées peuvent aussi être actualisées lorsque que des données de meilleure qualité deviennent accessibles – les contributions dans ce domaine sont bienvenues en laissant un message via le formulaire de contact

La carte interactive présentée ici est basée sur la plateforme Trase qui elle-même assemble de nombreuses sources de données, principalement des pays producteurs concernés. Trase est une initiative sur la transparence des chaines d’approvisionnement, basée sur la recherche académique et le traitement de données à large échelle. En combinant de manière innovante de nombreuses sources de données indépendantes, et néanmoins accessibles publiquement, la plateforme Trase permet de relier les marchés consommateurs à des zones de production assez précises pour mieux cerner les enjeux de durabilité et identifier les leviers d’action. L’initiative Trase est indépendante et à but non lucratif ; ces données, outils et analyses sont mises à disposition gratuitement pour aider les entreprises, les institutions financières, les gouvernements et les acteurs de la société civile dans leurs actions vers un commerce plus durable. 

Les principaux types de données utilisées sont les suivants : transactions d’export-import (sur la base des connaissements maritimes et/ou des données douanières des pays exportateurs, en fonction des pays) ; cartographie des installations logistiques de chaque filière (par exemple des abattoirs pour la filière bœuf) ; données fiscales ; données de production et suivi de la déforestation au niveau sous-national ; coûts de transport ; déclarations volontaires des entreprises. Les données officielles des pays producteurs sont utilisées en priorité lorsqu’elles sont accessibles et complètes avant d’utiliser des sources de données alternatives. Le Ministère de la Transition Ecologique ne peut en aucun cas être tenu responsable des limites de ces données provenant de sources diverses, considérées néanmoins parmi les meilleures disponibles à ce jour. L’information sur les sources de données pour chaque pays-filière est disponible ici
 

Pourquoi les données d’importation ne correspondent pas toujours avec celles provenant d’autres sources ? 

Les volumes exportés en tonnes présentés par Trase ne sont pas toujours identiques aux données enregistrées par les autorités nationales ou détenues par d’autres acteurs. Il y a plusieurs raisons à cela. Premièrement, les données présentées sur la visualisation interactive prennent en compte les importations directes de produits du pays producteur vers les ports français. Pour analyser les volumes arrivant en France via des pays intermédiaires, ou encore la part des importations en France re-exportée vers d’autres pays, rendez-vous aux pages produit spécifiques (ces informations ne sont néanmoins pas encore disponibles pour tous les produits). Deuxièmement, en fonction des pays et des filières, certaines informations concernant l’importateur final notamment, peuvent différer entre ce qui est déclaré aux autorités à l’export et ce qui l’est à l’import.

Par ailleurs, il peut y avoir une différence au niveau des codes produits (Système Harmonisé de désignation et de codification des produits) utilisés pour caractériser une certaine filière. Par exemple, tandis que les graines de soja, le tourteau de soja et l’huile de soja sont déclarés séparément au niveau des douanes, elles sont ici regroupées dans un seul volume générique « soja ». Enfin, la façon d’agréger des produits différents peut varier (en valeur, en volume, en volume du produit de base). Sur ce même exemple du soja, Trase standardise les volumes de tourteau et d’huile de soja en équivalent graines selon la quantité de graines nécessaire pour produire le tourteau et l’huile. Le détail des méthodes utilisées dans Trase est accessible ici.

La présentation des données, leur désagrégation possible au niveau des sous-produits, ainsi que leur enrichissement par d’autres jeux de données complémentaires, pourra évoluer sur cette plateforme de la SNDI en fonction des besoins des acteurs et de la disponibilité progressive de nouvelles données.